De nombreux actifs renoncent à se loger à Foix bien qu’ils y travaillent, et beaucoup d’étudiants s’installent hors de la ville, faute de trouver un logement décent, ou tout du moins adapté à leurs besoins. L’état de certains immeubles, dont bon nombre d’hôtels particuliers faisant pourtant partie de notre patrimoine, est véritablement déplorable. Il y a plus de 800 logements vacants à Foix. Nous souhaitons mener une politique ambitieuse en matière d’urbanisme et de logement afin de remédier à cette situation.
Nous intégrerons notre projet dans la révision du plan local d’urbanisme (PLU). Nous améliorerons les outils disponibles et nous allouerons du personnel pour mener notre politique sur le logement et l’habitat, notamment pour détecter les phénomènes de logements vacants, d’insalubrité, ou encore de transformation illégale d’espaces non dédiés à l’habitat (les fameux marchands de sommeil).
Nous pensons par exemple, renforcer les moyens du Service Communal d’Hygiène et de Santé (SCHS), ou encore mettre en œuvre le « permis de louer », soit l’autorisation préalable de mise en location, qui est une disposition de la loi ALUR.
Améliorer l’offre locative et lutter contre les logements insalubres
  • Intégrer notre politique de logement dans la révision du PLU et allouer du personnel pour mener notre politique sur le logement et l’habitat, effectuer une veille sur les locaux vacants, informer la population sur les aides à la rénovation pour accompagner les propriétaires
  • Rénover les bâtiments publics et par exemple les dédier à la location (s’appuyer sur toutes les aides disponibles, comme celles de l’ANAH)
  • Augmenter le parc locatif communal afin de mener une politique de mixité sociale et générationnelle (logements des familles monoparentales, colocations de personnes âgées ou foyer-logement pour les seniors, logements des jeunes actifs et étudiants, etc.), et lutter contre la gentrification
  • Renforcer les moyens du Service Communal d’Hygiène et de Santé (SCHS)
  • Lutter contre le mal-logement, notamment en mettant en œuvre le « permis de louer », soit l’autorisation préalable de mise en location
  • Améliorer les outils disponibles pour détecter les phénomènes de logements vacants, d’insalubrité, ou encore de transformation illégale d’espaces non dédiés à l’habitat (marchands de sommeil)
  • Faciliter la communication envers les petites communes pour faire connaître l’offre de logements sur Foix, et réciproquement, de manière à faciliter l’installation des actifs travaillant à Foix
  • Parfaire l’accessibilité des bâtiments
  • Améliorer la capacité d’accueil et d’hébergement des personnes en situation de précarité ou de danger, quelle que soit leur origine sociale ou leur nationalité, en leur offrant un cadre digne et sécurisé