Vaste domaine pour lequel nous avons formulé plusieurs propositions, avec pour souci de veiller à l’épanouissement de notre jeunesse et de lui donner des perspectives. Par ailleurs, le lien intergénérationnel qui nous semble primordial pour la cohésion sociale.
Nous pensons entre autres que la mairie peut jouer un rôle pivot pour accompagner les équipes pédagogiques pour multiplier les opérations de sensibilisation : nettoyage des berges de l’Ariège avec les employés municipaux, réparation et transformation d’objets à la Ressourcerie, jardins potagers scolaire, initiation à la saisonnalité des fruits et légumes et de lutte contre le gaspillage alimentaire (avec les employés de la cantine), etc.
Faciliter la mixité entre générations et défendre les services d’éducation publiques
  • En accord avec les autorités administratives, les équipes pédagogiques et les parents d’élèves, proposer aux écoles primaires de faire passer aux élèves de CM2 le brevet de secourisme, en partenariat avec les pompiers et/ou la Croix Rouge (ces 2 partenaires sont déjà disposés à le faire)
  • Défendre à la communauté d’agglomération la nécessité de faire construire des abris bus pour le ramassage scolaire sur la commune (le long de l’Ariège notamment)
  • Dans le cadre du projet de construction du nouveau Pôle jeunesse collaboratif, étudier la possibilité d’y intégrer un studio d’enregistrement. Etudier également en concertation avec le FAJIP la possibilité de mettre à disposition des jeunes du matériel.
  • Chercher d’autres espaces que le Pôle jeunesse collaboratif pour étendre les possibilités d’épanouissement et d’expression des jeunes
  • Implanter un « City-stade » en centre-ville, par exemple au square de l’Arget, près de la Préfecture, et un terrain de pétanque. Veiller à l’accessibilité de ces installations
  • Halte-garderie : la garde des enfants pose de réelles difficultés pour les familles monoparentales et constitue un sérieux frein à l’emploi. Il faudrait proposer une amplification horaire des services existants et relancer le projet de crèche au CHIVA, au sein du conseil communautaire
  • Améliorer la sécurité aux abords des écoles : élargir les trottoirs et ajouter des ralentisseurs
  • Expérimenter un service de Pédibus : soit en mettant à disposition des agents municipaux, soit en mobilisant des parents volontaires chaque matin, pour rassembler les enfants (par exemple à la halle Saint-Volusien) et les accompagner à pied jusqu’à leur école. Soutenir les initiatives semblables (exemple du projet de « vélibus » à Cadirac)
  • Proposer aux écoles qui le souhaitent un accompagnement vers le label éco-école
  • Associer les équipes pédagogiques et éducatives pour multiplier les opérations de sensibilisation à l’environnement : nettoyage des berges de l’Ariège avec les employés municipaux, réparation et transformation d’objets à la Ressourcerie, jardins potagers scolaires, initiation à la saisonnalité des fruits et légumes et à la lutte contre le gaspillage alimentaire etc
  • Défendre les écoles publiques et ne pas soutenir financièrement l’enseignement privé sur le territoire de la commune (sauf obligation légale – cas des écoles sous contrat). Dénoncer la délégation à des entreprises privées du recrutement des enseignants des écoles privées sous contrat
  • Veiller à ce que les écoles maternelles aient un nombre suffisant d’ATSEM
  • Réfléchir à la rénovation thermique des écoles (trop chaud l’été)
  • Mieux intégrer les étudiants de l’antenne universitaire à la vie de la commune (les associer aux projets, relayer et soutenir leurs initiatives, etc.)
  • Afin de pallie la surcharge en effectif du collège de Foix, soutenir l’implantation d’un nouveau collège à Varilhes.